Contrat territorial des 5 Rivières

L'agence de l'eau Loire-Bretagne, le département du Puy-de-Dôme et le syndicat mixte des vallées de la Veyre et de l'Auzon signent le contrat territorial des 5 Rivières. Un contrat ambitieux et remarquable par la diversité de son territoire, la prise en compte de tous les enjeux et la multiplicité des acteurs engagés. Il permettra, pendant les trois prochaines années, de mettre en place des actions pour améliorer la qualité de l’eau et restaurer les fonctionnalités des milieux aquatiques de cinq bassins versants.

Améliorer la qualité de l'eau et restaurer les milieux aquatiques

L'objectif du contrat des 5 Rivières est d'améliorer la qualité de l’eau et de restaurer les fonctionnalités des milieux aquatiques des bassins versants des Assats, de l’Auzon, du Charlet, du Pignols et de la Veyre. Il montre l'engagement des signataires et des partenaires pour mettre en place un programme d'actions ambitieux sur trois ans, de 2021 à 2023 qui concourre à l’atteinte des objectifs de bon état des eaux fixés par la directive cadre sur l’eau.

Un contrat remarquable par la diversité de son territoire

L'hétérogénéité géographique du bassin versant des 5 Rivières est remarquable. A l’amont, les cours d'eau circulent dans des zones herbagères d’altitude à la pluviométrie importante que l’on peut qualifier de tête de bassin versant. A l’aval leur parcours s’achèvent dans des plaines céréalières, particulièrement sèches où l’agriculture intensive est largement majoritaire (la Limagne) avant la confluence avec l’Allier.

La pression urbaine sur l'eau (rejets de micro et macropolluants) est globalement faible, excepté aux abords de l’agglomération clermontoise. L'activité agricole, sur plus de la moitié de la superficie du territoire, est beaucoup plus développée sur les bassins versants du Charlet et des Assats où les grandes cultures prédominent avec leurs pressions associées et marquées (pesticides, nitrates). Le couvert forestier et prairial est majoritaire dans les hauts bassins versants de la Veyre, de l'Auzon et du Pignols. Les pressions sur la forme des cours d'eau et la continuité écologique y subsistent comme sur l’ensemble du territoire.

La construction d'un projet adapté aux caractéristiques de ce territoire est un vrai défi, que le syndicat mixte a relevé.

Les 5 rivières, un territoire riche et diversifié 

  • près de 370 km2 aux caractéristiques naturelles et humaines hétérogènes
  • 230 km de cours d’eau
  • 2 lacs naturels remarquables (Aydat et La Cassière) et de nombreuses zones humides (inventaie en cours)
  • 70 000 habitants environ répartis dans 50 communes et 6 intercommunalités
  • 193 km² de surface agricole utile avec 400 exploitations agricole

Un programme ambitieux sur tous les enjeux

Sur le territoire des 5 Rivières les enjeux sont l'amélioration de la qualité de l'eau au regard des problématiques d’assainissement et de pollutions diffuses agricoles et non agricoles, la restauration des milieux aquatiques (cours d'eau, plans d'eau et zones humides) et la gouvernance du territoire.

Inscrit dans une stratégie (2021 - 2026) ambitieuse et concertée pour ce territoire, le contrat territorial - outil de l'agence de l'eau - programme des actions pour :

  • développer les pratiques agricoles favorables aux ressources en eau et aux milieux aquatiques,
  • lutter contre les pollutions d’origine domestique (programme associé de travaux d’assainissement),
  • restaurer les fonctionnalités des cours d’eau et des milieux humides (travaux de restauration du lit, des berges, de la végétation riveraine, effacement d’obstacles à la continuité écologique…).

Animer, sensibiliser, suivre la qualité de l’eau et des milieux aquatiques et évaluer les effets des actions menées sont aussi au programme.

Le coût prévisionnel du programme est de plus de 3,3 millions d'euros TTC (hors programme associé pour l'assainissement). Il bénéficie d'aides financières : 47 % de l’agence de l’eau Loire-Bretagne, 10 % du Département du Puy-de-Dôme, 5% des fonds régionaux et des fonds européens. La part apportée par les maîtres d’ouvrage est de 38 %.

Une bonne dynamique de territoire

L'ambition du contrat des 5 rivières est le fruit d'une bonne dynamique de territoire. De nombreux  acteurs du monde de l'eau de l'environnement et de l'agriculture se sont mobilisés pour le préparer et s'impliqueront dans le suivi de sa mise en œuvre : cellule d’animation du Sage Allier aval, services de l'État (DDT et DRAAF), parc naturel régional des Volcans d’Auvergne, région Auvergne-Rhône Alpes, fédération de pêche, conservatoire d’espaces naturels, chambre d’agriculture, coopératives agricoles et négoce, associations et groupements pour le développement de l’agriculture biologique.

Cette collaboration a été fructueuse pour définir une stratégie pour ce territoire.

De nombreuses collectivités s'engagent

Une préparation à plusieurs voix

Photo d'illustration

Signature du contrat territorial des 5 rivières, le 16 décembre 2020

© Agence de l'eau Loire-Bretagne

Le contrat territorial préparé entre le syndicat mixte des vallées de la Veyre et de l’Auzon et l’agence de l’eau Loire-Bretagne associe :

  • le Département du Puy-de-Dôme, partenaire technique et financier du contrat territorial ;
  • Clermont Auvergne Métropole,
  • le syndicat d’assainissement région Est de Clermont-Ferrand (SIAREC),
  • le syndicat intercommunal à vocation multiple (SIVOM) du Charlet,
  • les communes d’Authezat, de Cournols, de Saint-Georges-sur-Allier, de Saulzet-le-Froid, de la Sauvetat, tous maîtres d’ouvrage du programme associé Assainissement,
  • le syndicat intercommunal d’assainissement de la vallée de l’Auzon (SIAVA) pour des opérations de restauration de la continuité écologique.

Un déploiement sur les 5 bassins versants

Pour déployer le contrat territorial sur cinq bassins versants, le SMVVA signe des conventions avec quatre établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à compétence « Gestion des milieux aquatiques » :
-    l’Agglo Pays d’Issoire pour le sud du bassin du Charlet et une petite partie du bassin de la Veyre,
-    Billom Communauté pour le nord du bassin des Assats,
-    Clermont Auvergne Métropole pour l’amont et l’aval du bassin de l’Auzon et,
-    la communauté de communes Dômes Sancy Artense pour l’ouest du haut bassin versant de la Veyre.

Le suivi des milieux aquatiques et le bilan réalisé au terme du contrat permettront de vérifier si les résultats sont au rendez-vous ou, si nécessaire, de réorienter l’action

Une mutualisation des actions

Le contrat des 5 rivières regroupe et prend la suite de trois contrats territoriaux - Auzon (2011-2016), Veyre- Lac d’Aydat (2012-2017) et Charlet (2016-2020). Ils ont permis de mener des actions emblématiques comme le reméandrage de la Veyre, de la Narse et du Labadeau en amont du lac d'Aydat ou du Charlet.

Il  intéresse trois nouveaux bassins versants orphelins de démarche territoriale : le Randanne, rattaché hydrogéologiquement au bassin de la Veyre, les Assats et le  Pignols.

Une occasion de mutualiser les moyens et la dynamique engagée par le syndicat mixte des vallées de la Veyre et de l'Auzon.

Partager cette page sur :

Exemples d'actions

Rivière

Une confluence plus naturelle du Charlet avec l'Allier
dans le cadre du contrat territorial Charlet 2016-2020

Reméandrage et renaturation de la Veyre, de la Narse et du Labadeau - 2018 -2019
Vidéo - 16'07 - Syndicat mixte des vallées de la Veyre et de l'Auzon

Zone humide

Lacs et zones humides - L'aménagement d'une zone humide à Aydat
dans le cadre du contrat territorial Veyre 2012-2017

Aménagement d'une zone humide
Vidéo - Trophées de l'eau Loire-Bretage 2013 - 2'53 - Réaménagement d'une zone humide - Lac d'Aydat - par le syndicat mixte des vallées de la Veyre et de l'Auzon

La Zone Humide du Lac d'Aydat - Valeurs d'exemples CAUE Lauréats 2013
Vidéo - 8'12 - 2013