Le 2 février, c'est la journée mondiale des zones humides

A cette occasion, l'agence de l'eau Loire-Bretagne vous propose de découvrir des initiatives pour préserver ou restaurer la biodiversité des zones humides. Des zones essentielles pour les humains car elles contribuent à éliminer les polluants, à absorber l'eau et à la stocker...

Pour lire les reportages, cliquer sur l'image

Des  initiatives pour préserver  la biodiversité

  • Le syndicat du bassin de l'Oudon, en partenariat avec l'association Mayenne nature environnement, s'engage à préserver les milieux de vie de petits rongeurs semi-aquatiques qui affectionnent les zones humides, comme le campignol amphibie.
  • Le département de Loire-atlantique, en partenariat avec le conservatoire du littoral, restaurent des anciens plans d'eau, des prairies naturelles humides pour favoriser la venue d'oiseaux, de batraciens et d'insectes...
  • La  fédération des chasseurs de la Loire, en lien avec des agriculteurs, restaure des mares bocagères : libellules, amphibiens commencent à reconquérir le territoire.
  • Le grand port maritime de Nantes restaure des roselières dans l'estuaire de la Loire pour accueillir un oiseau menacé, le phragmite aquatique.

Un projet en faveur d'une espèce menacée

Le sonneur à ventre jaune, un crapaud menacé de disparition, est repéré dans une mare située dans un ancien centre de stockage de déchets, dans le Puy-de-Dôme.

Le syndicat de collecte de déchets préserve la mare. Le conservatoire des espaces naturels d'Auvergne réalise les aménagements pour améliorer les conditions de vie de ce crapaud.

Partager cette page sur :