Les comités de bassin se mobilisent pour la reprise des activités pour l'eau

Emmanuelle Wargon, les présidents des comités de bassin et du comité national de l’eau évoquent la reprise des chantiers d’eau et d’assainissement et les actions immédiates permettant au monde de l’eau de faire face à la crise. Dans le bassin Loire-Bretagne, l'agence de l'eau et ses instances de bassin préparent activement des mesures.

Reprise des chantiers d'eau et d'assainissement

Dans un communiqué de presse du ministère de la transition écologique, Émmanuelle Wargon, les présidents des comités de bassin et du comité national de l'eau appellent l'ensemble des maîtres d'ouvrage de la filière "eau" à reprendre sans tarder et en toute sécurité les chantiers indispensables à la gestion durable des services d'eau et d'assainissement : renouvellement de canalisations, grosses opérations de maintenance, ou encore les travaux de sécurisation. Pendant la crise sanitaire, les services d'eau et d'assainissement ont assuré la continuité en s'adaptant aux précautions à prendre mais ont dû arrêté ou différé ces travaux.

Des mesures pour aider le secteur de l'eau

Emmanuelle Wargon dresse le panorama des mesures prises ou préparées par les agences de l’eau pour aider le secteur de l’eau à faire face à crise sanitaire. Certaines sont destinées à aider les collectivités et industriels à faire face au surcoût pour gérer les boues non hygiénisées des stations d'épuration. Leur épandage direct a été interdit par précaution pour éviter tout risque de contamination.

Pour soutenir la reprise des investissements dans le domaine de l’eau, les agences de l’eau préparent des adaptations temporaires de leurs règles d’intervention, en faveur des services d’eau et d’assainissement mais aussi de la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques, de la lutte contre les pollutions et des économies d’eau.

L'agence de l'eau Loire-Bretagne se mobilise activement

L’agence de l’eau Loire-Bretagne avec ses instances et ses services se mobilise aux côtés des acteurs de terrain dans cette période de crise sanitaire liée au Covid 19. Elle assure au fil de l’eau les paiements aux bénéficiaires des aides et à ses fournisseurs en utilisant au maximum les possibilités permises par sa trésorerie. Elle est particulièrement vigilante aux bénéficiaires et structures les plus fragilisés par le contexte actuel.

Les instances du bassin Loire-Bretagne travaillent activement à des mesures de soutien d'urgence aux  collectivités et aux  industriels qui doivent faire face à des restrictions d’épandage des boues : aides à l’investissement pour hygiéniser les boues ou au fonctionnement  pour les surcoûts liés aux restrictions. L’objectif est de mobiliser ces aides le plus vite possible et d’ouvrir la possibilité de rétroactivité pour la prise en charge des prestations.

Les instances préparent également des mesures exceptionnelles pour répondre aux besoins de relance de l’économie du pays tout en poursuivant l'objectif de reconquête de la qualité des eaux et de solidarité avec les territoires ruraux les plus défavorisés. Ces mesures sont discutées actuellement dans les instances pour une entrée en vigueur souhaitée dès cet été.

Partager cette page sur :

En savoir plus

Emmanuelle Wargon, les présidents de comité de bassin et le président du comité national de l’eau se mobilisent pour la reprise de l'activité dans le secteur de l’eau
Communiqué de presse 12 mai - ministère de la transition écologique