Trophée de l'eau, changement climatique, et ambitions du prochain Sdage au programme du comité de bassin

Le jeudi 12 décembre, le comité de bassin se réunira au centre de conférences d'Orléans. A cette séance, remise d'un trophée de l'eau à l'association Anjou Madagascar, lancement d'une boîte à idées : face au dérèglement climatique, partageons nos idées pour passer à l'action, et une table ronde pour faire témoigner les acteurs qui ont vécu l'épisode de sécheresse 2019.

Remise d'un trophée de l'eau à l'association Anjou Madagascar

Trophées de l'eau 2019

© aelb

L'association Anjou-Madagascar, lauréate des Trophées de l'agence de l'eau, sera saluée à l'occasion d'une remise officielle, lors du comité de bassin du 12 décembre 2019.

L'association se verra remettre un trophée par Joël Pélicot, président de la commission communication et action internationale du comité de bassin Loire-Bretagne et Thierry Burlot, président du comité de bassin.
Lauréate dans  la catégorie "Accès à l’eau et à l’assainissement dans les pays en développement", l'association s'est distinguée par son projet d’alimentation en eau potable des villages de Sahanivotry (Madagascar).

L'association Anjou-Madagascar contribue au développement durable à Madagascar, plus particulièrement dans la région de Manandona, en collaboration avec les populations locales, à leur demande et dans le respect de leurs savoirs et de leur culture.  
Pour les villages de Sahanivotry, l'association avait pour ambition d'apporter l’eau potable pour 2 360 personnes, les écoles, collèges, lycées et le dispensaire-maternité pour améliorer les conditions d’hygiène, les conditions de vie des femmes, la scolarisation des enfants et réduire les maladies infectieuses et la mortalité infantile.

Pour réaliser cet objectif, l’association a travaillé en collaboration avec son partenaire : l’association de développement Vovonana Soa Imbonana créée par les habitants de Sahanivotry, la commune, la direction régionale de l’eau pour les services de l’État et les villageois.
Une vidéo réalisée par l'agence de l'eau sur l'action primée sera projetée lors de la remise officielle.

Lancement d'une boîte à idées : face au dérèglement climatique, partageons nos idées pour passer à l'action

Lancement d'une boîte à idées face au dérèglement climatique

© aelb

Comment aller plus loin sur l’adaptation au changement climatique ?

Pour que les projets voient le jour et qu’ils se mettent en place à grande échelle, le comité de bassin du 12 décembre 2019 propose de lancer une boîte à idées pour construire nos aides financières de demain.

L’adaptation au changement climatique nous amène à investiguer toutes les bonnes idées pour se saisir pleinement de cet enjeu stratégique. Le 11e programme de l'agence (2019-2024) finance déjà plusieurs dispositifs qui répondent à cet enjeu et il prévoit d'aller plus loin.

Avec les appels à projets et les appels à initiatives , le comité de bassin propose de lancer un troisième type d’appel à candidatures qualifié d’appel à idées visant à faire venir toutes les bonnes idées relatives à l’adaptation au changement climatique qui pourraient ensuite nourrir les aides financières dès la fin de l’année 2020.

Sécheresse et changement climatique : une table ronde pour faire témoigner les acteurs qui ont vécu l'épisode de sécheresse 2019

picto changement climatique

© aelb

Présidée par Thierry Burlot, président du comité de bassin, cette table ronde se tiendra de 14h15 à 16h et sera l'occasion :

  • d'explorer la manière dont ces acteurs ont fait face, avec le témoignage de la Ville de Guéret (Creuse),
  • la manière dont ils ont été sollicités pour gérer la situation, avec le témoignage de l'Établissement public Loire,
  • et enfin, comment les acteurs économiques ont été impactés, avec les témoignages de la chambre d’agriculture de la Sarthe et d'EDF Centre-Val de Loire.

Cette question du changement climatique est d'autant plus prégnante que le bassin Loire-Bretagne valide lors de ce dernier comité de 2019 le diagnostic de bonne santé de ses cours d'eau, l'état des lieux 2019 et se fixe des objectifs.

Le comité de bassin et ses commissions doivent élaborer le prochain Sdage* 2022-2027 en lien avec son programme de mesures. Pour mener à bien cette mission, un état des lieux du bassin Loire-Bretagne doit être fait pour fin 2019. Il s’agit de réaliser un diagnostic global du bassin afin d’identifier les rivières, les lacs, les eaux souterraines, les estuaires, ... devant bénéficier d’actions de restauration de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques pour 2027.

Cet état des lieux sera soumis au vote du comité de bassin ce 12 décembre.

Le comité de bassin doit également s’interroger sur le niveau d’ambition qu’il souhaite donner à sa politique. Pour mémoire, en 2009, le comité de bassin s’était fixé un objectif de 61 % de masses d’eau en bon état écologique pour 2015. En 2015, il a maintenu cette ambition pour 2021.

(*) Sdage : Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux

Partager cette page sur :