Préserver les zones humides

Connaître, restaurer les zones humides, en acquérir certaines pour mieux les gérer. Autant d'actions qui contribuent à reconquérir la qualité des eaux du bassin Loire-Bretagne et à lutter contre l'érosion de la biodiversité.

Les zones humides sont des terres habituellement gorgées d'eau de façon permanente ou temporaire. Elles jouent un rôle fondamental pour intercepter les pollutions diffuses, autoépurer l'eau et réguler les débits des cours d’eau et des nappes souterraines. Elles sont riches de biodiversité. De nombreuses zones humides ont été détruites. D'autres sont menacées de dégradation.

Dans le bassin Loire-Bretagne, les zones humides recouvrent une grande diversité de milieux, depuis les tourbières d'altitude du Massif central, jusqu'aux marais rétro-littoraux aménagés par l'Homme, en passant par les grandes régions d'étangs comme la Brenne et les milieux humides des plaines alluviales.

Restaurer les zones humides

Hectares de zones humides entretenues et restaurées de 2013 à 2018

Diagramme présentant le nombre d'hectares de zones humides entretenus ou restaurés de 2013 à 2018.
Agrandir l'image

avril 2019

© Agence de l'eau Loire-Bretagne

Le diagramme présente le nombre d'hectares de zones hulides entretenues et restaurées, avec l'aide de l'agence de l'eau Loire-Bretagne. Il présente les prévisions initiales cumulées et les réalisations cumulées de 2013 à 2018.

Les prévisions initiales cumulées sont :

  • 3 500 en 2013
  • 7 300 en 2014
  • 11 300 en 2015
  • 15 300 en 2016
  • 19 500 en 2017
  • 24 000 en 2018

Les réalisations cumulées  sont :

  • 4 550 en 2013
  • 8 055 en 2014
  • 12 010 en 2015
  • 15 720 en 2016
  • 20 883 en 2017
  • 27 917 en 2018

L’agence de l'eau Loire-Bretagne finance des études et des travaux pour restaurer les zones humides, les préserver ou rétablir leurs fonctionnalités. Elle contribue à acquérir des zones humides pour faciliter leur restauration ou pour mettre un plan de gestion adapté. Elle donne priorité aux actions prévues dans les contrats territoriaux car ils permettent d'avoir sur un territoire une approche globale des enjeux et des usages.

Repères 2018 - Préserver les zones humides - 5,5 M€ d'aide

  • 7 034 hectares entretenus ou restaurés avec 3,6 millions d'euros d'aides de l'agence de l'eau Loire-Bretagne ;
  • 516 hectares de zones humides acquises avec une aide de 1,6 millions d'euros.

Partager cette page sur :