Préserver l'équilibre de la ressource en eau

Pour gérer la ressource en eau et s'adapter au changement climatique, l’agence de l’eau Loire-Bretagne donne la priorité aux approches territoriales, aux économies d’eau et aux changements de pratiques, à la prévention des situations de pénurie, à la réduction des pertes sur les réseaux d'eau.

Photo d'illustration

© Jean-Louis Aubert

Maîtriser les prélèvements pour l'Homme et les milieux aquatiques

La ressource en eau est limitée. Elle varie en quantité d'un territoire à l'autre, d'une année à l'autre et selon les périodes de l'année. Le déséquilibre entre la quantité d'eau disponible (la ressource) et la quantité d'eau prélevée (prélèvements) peut avoir des conséquences importantes pour les milieux aquatiques et pour les activités humaines. Cette situation ne peut pas s'inscrire dans la durée. Elle doit être anticipée et gérée lorqu'elle survient.

Le bon fonctionnement des milieux aquatiques dépend de la quantité d'eau dans les rivières et dans les nappes d'eau souterraines. En retour, ils permettent d'atténuer les épisodes climatiques extrêmes. Les activités humaines nécessitent aussi une eau en quantité suffisante. Lorsque la ressource en eau est insuffisante, les milieux naturels sont plus vulnérables, la qualité de la ressource se dégrade et des conflits d'usage apparaissent. Des restrictions d'utilisation de l'eau sont alors prises par les préfets, pour assurer en priorité l'alimentation en eau potable.

 

Mieux connaître et gérer le patrimoine de réseaux

Image illustrative

© C Tout vu

Environ 340 000 km de réseaux d’eau potable sont situés dans le territoire du bassin Loire-Bretagne. Ces canalisations, pour la plupart vieillissantes, peuvent être à l'origine de fuites d’eau. Les pertes sur les volumes prélevés sont estimées à 16 % en Loire-Bretagne.

Une bonne connaissance de l'emplacement et de l'état des réseaux d'eau facilite la localisation des fuites. C'est aussi une aide à la décision, pour anticiper et programmer les renouvellements des réseaux.

L'agence de l'eau Loire-Bretagne accompagne les collectivités pour réaliser des études dites de gestion patrimoniale. Elle  peut leur apporter une aide pour l'installation d'équipements pour rechercher les fuites d'eau.

La gestion patrimoniale c'est la capacité à :

  • connaître son patrimoine technique (réseaux d'adduction et de distribution, branchements, usines de production d'eau potable, réservoirs...)
  • planifier et dégager les ressources financières nécessaires pour réhabiliter et remplacer de façon efficiente les infrastructures
  • intervenir rapidement pour colmater les fuites, grâce à l'équipement du réseau en compteurs et capteurs, et la mise en place d'une équipe d'intervention réactive

Économiser l'eau

Les économies d’eau sont l'une des premières solutions pour préserver la ressource en eau et s'adapter au changement climatique. L'agence de l'eau Loire-Bretagne peut accompagner les collectivités et les acteurs économiques dans les travaux pour réduire la consommation d'eau, dans les études de connaissance. Elle accompagne aussi les agriculteurs vers des pratiques plus économes en eau.

Gérer l'eau collectivement

Pour mieux partager l'eau et maîtriser les besoins, dans les secteurs en grande tension, l'agence de l'eau favorise la gestion collective de l'eau. Elle propose aux acteurs de s'engager dans des démarches concertées pour mieux anticiper et gérer les situations de crise. A partir d'un diagnostic des ressources et des besoins, des actions sont  mises en place pour adapter les volumes d'eau prélevés à la ressource disponible, inciter aux changements de pratiques et aux économies d'eau. L'outil contrat territorial proposé par l'agence de l'eau Loire-Bretagne, permet de mobiliser les financements.

Montant des aides attribuées en 2018 pour gérer les ressources en eau

Montant des aides attribuées en 2018 pour gérer les ressources en eau
Agrandir l'image

avril 2019

© Agence de l'eau Loire-Bretagne

Plus de 25 millions d'euros (M€) pour gérer les ressources en eau ont été attribués en 2018  par l'agence  de l'eau Loire-Bretagne. Le montant se répartit ainsi :

  • 0,3 M€ pour les études et travaux de création de réserves de substitution pour l'irrigation,
  • 0,89 M€ pour la mobilisation de la ressource (hors agriculture),
  • 1,31 M€ pour la connaissance et l'accompagnement,
  • 2,47 M€ pour les études et travaux d'économie d'eau des collectivités et des entreprises,
  • 20,68 M€ pour la gestion patrimoniale des réseaux d'eau potable.

Repères 2018 : Pour l'équilibre des ressources en eau - 25,65 M€

  • 453 actions pour préserver l'équilibre de la ressource en eau dont :
    • 54 dossiers d'économies d'eau - subvention de 2,47 millions d'euros,
    • 327 dossiers d’études et d’équipements pour la gestion patrimoniale des réseaux d’eau potable - 20,7 millions d'euros d'aides,
  • 1 707 dispositifs de comptage de sectorisation posés,
  • 2 163 pré-localisateurs posés,
  • 117 stabilisateurs de pression mis en place.

Partager cette page sur :

Initiatives pour mieux gérer l'eau disponible

Pour une gestion durable des réseaux d’eau potable et d’assainissement

En savoir plus

Économies d'eau

En immersion - Économies d'eau
Web série - décryptages sur l'eau dans les objets, les aliments, comment faire pour économiser l'eau...