Favoriser l'accès à l'eau dans les pays en développement

Dans le cadre de la loi Oudin-Santini, l’agence de l’eau Loire-Bretagne aide les collectivités et les associations du bassin qui œuvrent dans la coopération décentralisée pour l’accès à l’eau potable et à l’assainissement des pays en développement.

L’agence de l’eau Loire-Bretagne partage ses moyens humains, intellectuels et financiers pour faciliter l'accès de tous à une eau potable de qualité et à un assainissement approprié par le biais de la coopération institutionnelle et de la coopération de solidarité. Elle finance principalement des projets venant d’Afrique dde l'Ouest et d’Asie du sud-est.

La loi Oudin-Santini du 9 février 2005 autorise les agences de l’eau à financer des actions de coopération internationales dans la limite de 1 % de leurs ressources dans le secteur de l’eau et de l’assainissement.

Partager les savoir-faire pour gérer l'eau

L'agence de l'eau Loire-Bretagne entretient depuis plusieurs années, des relations dites de coopération institutionnelle avec des pays étrangers pour partager les compétences, les expériences, et échanger autour de la gestion intégrée des ressources en eau : création d'organismes de bassin, déclinaison de plan d'actions par bassin, mécanismes de financement, développement de systèmes d'information sur l'eau, mise en  place d’instance pour coordonner et suivre les projets liés à l’accès à l’eau et à l’assainissement…
Elle a signé des accords de partenariat avec des organismes de bassin du Brésil en Amérique du Sud, du Burkina Faso et du Ghana en Afrique de l'Ouest, du Myanmar, du Laos et du Cambodge en Asie du sud-est.

Apporter des équipements, dispenser des formations par solidarité

Population concernée par l'action internationale de 2013 à 2018

Diagramme présentant l'évolution de 2013 à 2018 de la population concernée par les actions
Agrandir l'image

avril 2019

© Agence de l'eau Loire-Bretagne

Le diagramme présente le nombre de personnes concernées par des opérations financées par l'agence de l'eau Loire-Bretagne dans le cadre de l'action internationale (accès à l'eau es pays en développement). Il permet de comparer, par année, les prévisions cumulées révisées en 2016 aux réalisations cumulées.

Les prévisions cumulées révisées en 2016 du nombre de personnes concernées sont :

  • 300 000 en 2013,
  • 600 000 en 2014,
  • 900 000 en 2015,
  • 1 150 000 en 2016,
  • 1 450 000 en 2017,
  • 1 800 000 en 2018.

Les réalisations cumulées du nombre de personnes concernées sont  :

  • 414 911 en 2013,
  • 651 546 en 2014,
  • 878 808 en 2015,
  • 1 169 199 en 2016,
  • 1 529 997 en 2017,
  • 1 791 325 en 2018.

L'agence de l'eau est solidaire des pays en développement. Elle aide financièrement des collectivités et des associations françaises qui mènent des actions de coopération pour faciliter l'accès à l'eau potable et à l'assainissement. Il s'agit :

  • de mettre en place des équipements et de les pérenniser avec la participation des populations qui en sont démunies.
  • de dispenser des formations pour faciliter la prise en charge par la population, du fonctionnement et de l'entretien des installations créées.

De 2013 à fin 2018, 420 projets ont été aidés pour un montant de plus de 20 millions d'euros.

Charlotte Bourgault

Phto de Charlotte Bourgault

© Edwige Jullien

"Alimenter 4 villages en eau potable au Bénin, est le projet ambitieux porté par l’association finistérienne « MJ pour l’enfance » et financé par l’agence de  l’eau à hauteur de 40 %.

Plus de 7 500 personnes en bénéficient sur la commune de Dassa Zoumé. Un forage permet d’alimenter un château d’eau. L’eau traitée par chloration est distribuée au travers de 5 kilomètres de réseau de distribution et dessert 22 bornes pour alimenter les villageois, les écoles et les centres de santé. L’accès à une eau de qualité permet notamment à la population une meilleure protection contre les maladies hydriques.

Ce programme, né d’un important portage local, est très complet dans sa conception. Un comité de gestion est en place et une redevance est collectée auprès des bénéficiaires pour assurer la maintenance des équipements. Une action « référente » à valoriser auprès d’autres porteurs de projet."

Charlotte Bourgault, chargée d’interventions à la délégation Armorique - février 2019

Repères 2018 - Accès à l'eau dans les pays en développement - 3,2 M€ d'aides

  • 36 projets aidés,
  • 90 % des demandes d'aides concernent l'Afrique, 10 % l'Asie du Sud-Est,
  • Évaluation de 3 projets réalisés au Burkina Faso,
  • Poursuite et renforcement des partenariats institutionnels en Afrique, en Asie et au Brésil,
  • Une mission au Burkina Faso en février-mars 2018, combinant rencontres officielles et évaluation de  projets,
  • Le président du comité de bassin participe à la 8e édition du forum mondial de l’eau à Brasilia en mars 2018,
  • Une délégation laotienne reçue les 4 et 5 juillet par l'agence de l'eau et le comité de bassin,
  • Marie-Hèlène Aubert, présidente du conseil d'administration de l'agence de l'eau, est élue gouverneure du conseil mondial de l'eau, le 30 novembre. Elle représente les 6 agences de l'eau.

Partager cette page sur :