La qualité des milieux aquatiques et la biodiversité associée, enjeu prioritaire du 11e programme

La restauration et la préservation des milieux aquatiques, cours d’eau et milieux humides, font partie des principales actions à mener pour atteindre les objectifs du Sdage qui vise le bon état écologique d’au moins 61 % de masses d’eau « cours d’eau » en 2021.

295 millions d’euros d’aide sur 6 ans (soit 12 % du programme) pour :

  • la restauration des cours d’eau et des milieux humides,
  • la continuité écologique,
  • le repeuplement pour lutter contre la perte de biodiversité.

Le 11e programme, c’est notamment

  • des aides recentrées sur les masses d’eau dégradées ou en risque de ne pas atteindre le bon état
  • des programmes d’action dans le cadre des contrats territoriaux plus ambitieux qui visent la correction des altérations hydromorphologiques
  • des aides incitatives pour la continuité écologique qui favorisent l’effacement des ouvrages
  • des aides jusqu’en 2021 pour organiser l’exercice de la compétence Gemapi - gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations
  • une politique intégrée en faveur de la biodiversité liée aux milieux aquatiques

Le 10e programme en chiffres

  • près de 9 000 kilomètres de cours d’eau restaurés 
  • près de 40 millions d’euros d’aide pour rendre franchissable plus de 1 000 ouvrages

Exemple de travaux aidés par l’agence lors du 10e programme

Restauration et reméandrage de l'Aigre (Eure-et-Loir)

Un site vitrine à Romilly sur Aigre (Eure-et-Loir) : un caractère naturel retrouvé sur 6,5 km grâce aux travaux de restauration et de reméandrage financés par l’agence de l’eau sur 650 m de la rivière l’Aigre.

rivière l'Aigre

novembre 2018

© Aelb

Partager cette page sur :

Documents à disposition

11e programme d'intervention (2019-2024)

11e programme de l'agence de l'eau Loire-Bretagne

novembre 2018 - Auteur : Agence de l'eau Loire-Bretagne