La quantité des eaux et l’adaptation au changement climatique, enjeu prioritaire du 11e programme

La gestion quantitative de la ressource en eau est un enjeu prépondérant du bassin. Au regard de la quantité d’eau disponible, les prélèvements sont trop importants dans les zones de répartition des eaux (ZRE). Ce déséquilibre est une des causes du mauvais état dans lequel se trouvent les masses d’eau. Dans un contexte de changement climatique, cette situation va s’accentuer notamment sur les territoires où la croissance démographique est importante comme le littoral.

154 millions d’euros d’aide (soit 6 % du programme) concernent les actions d’économie d’eau et de gestion de la ressource en eau (par exemple, l’amélioration de la connaissance des réseaux de distribution d’eau potable) et la gestion quantitative des prélèvements pour l’irrigation (mobilisation de la ressource ou encore accompagnement des économies d’eau en irrigation).

Le 11e programme, c’est notamment

  • des aides aux collectivités jusqu’en 2021 pour améliorer la connaissance du patrimoine et pour développer une stratégie d’actions des réseaux d’eau potable
  • des aides pour faire des économies d’eau consommée dans les collectivités et les entreprises
  • des aides pour la mise en place des Organismes Uniques de Gestion Collective en zone de répartition des eaux ou pour la mise en place d’une gestion collective sur d’autres secteurs en tension
  • dans les contrats territoriaux avec un volet gestion quantitative, des aides en agriculture pour favoriser le changement de pratiques et de systèmes
  • des aides pour la création de réserves de substitution uniquement en zone de répartition des eaux dans le cadre de contrats territoriaux de gestion quantitative respectant les instructions ministérielles

Ce qui a été fait dans le 10e programme

En 2017 : mise en oeuvre du plan de sectorisation de la communauté urbaine du Creusot - Monceau les Mines (71) : 68 compteurs et 5 bornes de puisage

 

Exemple de travaux aidés par l’agence lors du 10e programme

Association des îles du Ponant

A titre d’exemple, en 2017, plus de 5 millions d’euros de travaux ont été financés sur les opérations d’économie d’eau dans les collectivités. Un exemple de sensibilisation aux économies d’eau : la campagne pour sensibiliser les touristes et les acteurs du tourisme à la préservation des ressources en eau à l’initiative de l’association des îles du Ponant.

photo d'illustration, Iles du Ponant, 56

Iles du Ponant, 56

© Aelb

Partager cette page sur :

Documents à disposition

11e programme d'intervention (2019-2024)

11e programme de l'agence de l'eau Loire-Bretagne

novembre 2018 - Auteur : Agence de l'eau Loire-Bretagne